Favoriser l'inscription

Favoriser l’inscription des aînés à des leçons de piano

Ce sont souvent des facteurs externes qui limitent les personnes âgées à s’inscrire à des leçons de piano, tout spécialement une réticence à sortir le soir, des problèmes de transport et le coût des leçons. Plusieurs préféreraient avoir des leçons de jour, à moindre coût et dans un groupe d’âge circonscrit, lorsqu’il s’agit de leçons de groupe. Afin de pouvoir enseigner à un salaire décent tout en réduisant les frais par élève, une avenue pourrait être d’offrir des leçons de groupe ou de type semi-privées, où les coûts de participation aux leçons peuvent plus facilement être réduits puisque répartis entre les élèves.


Un autre facteur limitant l’inscription à des leçons de piano concerne la difficulté, pour les aînés qui sont les proches aidants de leur conjoint, de quitter la maison. Pour ces derniers, des leçons à domicile pourraient être une avenue intéressante. Cette solution pourrait également être appropriée pour les personnes dont la mobilité est réduite ou qui craignent de tomber. S’assurer de ne pas avoir d’escaliers à franchir pour accéder au studio d’enseignement est une autre avenue envisageable.


Par ailleurs, la perception qu’un aîné possède de ses propres capacités serait également un facteur influençant l’amorce de leçons de piano. La peur de ne pas réussir ou que cette réussite soit entravée par des problèmes physiques ou cognitifs ferait hésiter certains aînés à se lancer dans ce type d’apprentissage. C’est sans doute petit à petit, en faisant la promotion d’activités d’apprentissage auprès des aînés, en tant qu’enseignants et en tant que société, qu’on pourra aider à briser les préjugés entourant la participation des aînés à des activités musicales, telles des leçons de piano. Certaines limites, physiques, cognitives ou d’autres types, peuvent effectivement être présentes, mais il est tout de même possible pour une personne âgée de réaliser de belles réussites en s’engageant dans des leçons de piano.


Une autre contrainte possible concerne la disponibilité d’un instrument pour répéter. Or, des aînés révèlent utiliser un clavier électronique pour répéter ou utilisent exclusivement cet instrument tant dans leurs leçons que dans leurs répétitions, et ce avec succès. Puisqu’il est moins coûteux et moins volumineux qu’un piano, l’utilisation d’un clavier électronique devrait, selon nous, être acceptée lorsqu’un aîné en possède un dont les caractéristiques sont suffisantes pour qu’il puisse jouer les pièces qu’il souhaite apprendre. Lorsque son clavier ne comporte que quelques octaves et qu'il est léger, il est possible de proposer à l’élève âgé d'apporter son instrument avec lui lors de sa leçon, notamment si cet élève est déstabilisé par le passage d'un instrument à un autre.  L’enseignant pourrait alors également mieux observer le travail qui a été effectué à la maison et mieux diagnostiquer certains problèmes techniques, qui peuvent parfois différer d’un instrument à l’autre, notamment lorsque le type de touche diffère entre les deux.


Nous croyons cependant qu’il est important d’informer ces aînés sur les limites de cet instrument (type de touche différente, étendue moins grande, risque de devoir changer éventuellement d’instrument, moins de possibilités expressives, etc.) Si un élève âgé souhaite utiliser un clavier électronique, il pourra alors faire un choix éclairé quant à l’usage de cet instrument. Si un aîné réalise qu’il pourrait être gêné par les contraintes d’un clavier électronique, l’encourager à se munir d’un piano à la maison (acoustique ou électronique) pourrait être approprié, en prenant soin de l’informer des possibilités de location qui existent parfois en magasin.


Bibliographie

McCullough, E. C. (1981). An assessment of the musical needs and preferences of individuals 65 and over (Thèse de doctorat). Récupéré via la base de données ProQuest Dissertations and Theses (UMI No. 8118455).

Nantel, A. (2013). Enseignement du piano aux personnes âgées autonomes (65 à 79 ans) : élaboration d’un guide pédagogique web. (Thèse de doctorat). Québec : Université Laval.

Pike, P. D. (2011). Using technology to engage third-age (retired) leisure learners: A case study of a third-age MIDI piano ensemble. International Journal of Music Education, 29(2), 116-123. doi: 10.1177/0255761410396965. 

Vous êtes ici : Accueil Leçons de piano Favoriser l'inscription