Douleurs et blessures

Douleurs et blessures : prévenir plutôt que guérir

Système musculosquelettique
Le système musculosquelettique est composé des os, de la configuration des articulations, des ligaments, des cartilages, des tendons et des tissus musculaires. De nombreux changements y surviennent avec le vieillissement et incluent notamment une guérison de plus en plus lente des blessures. Les os deviennent plus fragiles, ce qui augmente le risque de fractures. De plus, le mouvement des articulations peut également être affecté, notamment par l’usure ou les blessures des cartilages, ces derniers servant à réduire la friction à la surface des articulations et à absorber les chocs.


Les aînés réduisent souvent leur niveau d’activité physique, ce qui résulte en une perte de force musculaire et une diminution des propriétés biomécaniques des tendons, qui s’assèchent et se raidissent. Si on encourage l’immobilisation ou une utilisation moindre d’un muscle, celui-ci perdra de l’endurance et gagnera en rigidité.

Douleur
La douleur peut être un signe d’excès du système musculosquelettique. Chez un musicien, la douleur peut être précurseur ou symptôme d’une blessure chronique. À cause des changements du système musculosquelettique associés au vieillissement, la personne âgée est davantage susceptible de subir une blessure et prendra davantage de temps à se rétablir, d’où un besoin accru de porter attention à la manifestation de la douleur lors du jeu pianistique ou de la douleur qui se manifeste en conséquence de la pratique du piano.


Afin de pouvoir poursuivre une activité physique, un aîné se doit d’être attentif à la souplesse des tissus mous qui composent son corps (muscles, tendons, ligaments, cartilages articulaires, etc.). Avec l’avancée en âge, tous les tissus mous souffrent d’un manque d’hydratation, ce qui cause souvent des raideurs, mais l’activation de ces tissus aide à maintenir leur souplesse. Pour ce faire, les aînés peuvent surveiller leur posture, procéder à des massages ou des étirements.


Posture
Les aînés devraient tous être vigilants quant à leur posture, dans toutes leurs activités de la vie quotidienne ainsi qu’en position assise au piano. Ils devraient veiller particulièrement à éviter toute flexion excessive vers l’avant et à toujours corriger celle-ci lorsque cela est possible.


Massages
Le massage des tissus mous semble pouvoir améliorer l’état de ceux-ci pendant l’activité physique, en allongeant les muscles et en accroissant leur flexibilité. De plus, le massage aide à réduire les courbatures qui peuvent être ressentie après une activité physique.


Étirements
Établir une routine où l’élève procède à des étirements en guise d’échauffement avant de s’adonner à une activité physique, telle la pratique du piano, est à conseiller aux apprenants âgés. Les meilleures conditions pour favoriser un changement dans la souplesse des tissus mous à l’aide d’étirements consistent en la réunion de trois éléments : une température élevée des tissus mous avant l’amorce des étirements, l’utilisation de peu de force pendant ceux-ci et des étirements de longue durée.


Avant de procéder à un étirement, les tissus mous ne devraient jamais être froids. Ceux-ci peuvent être réchauffés soit en procédant à une activité physique peu exigeante ou en appliquant localement une chaleur humide. La force déployée lors d’un étirement devrait résulter en une sensation d’étirement léger sans aucune douleur. De plus, les mouvements effectués pendant l’étirement devraient être lents et ce dernier devrait être maintenu de 20 à 60 secondes. Chaque étirement devrait être répété et un seul groupe de muscles devrait être étiré à la fois.


Six précautions lors d’étirements

  • Ne jamais forcer une articulation passivement au-delà de ses possibilités normales de mouvement;
  • Éviter l’étirement dans une région récemment fracturée;
  • Éviter l’étirement excessif des tissus mous qui ont longtemps été immobilisés;
  • Vérifier si une articulation ou un muscle demeure courbaturé pendant plus de 24 heures après un étirement, car cela pourrait être signe d’une inflammation qui pourrait avoir été causée par un déploiement trop important de force musculaire pendant celui-ci. Cependant, une sensibilité temporaire pourrait normalement être ressentie après un étirement.
  • Éviter d’étirer un tissu qui est enflé, car de la douleur et de l’enflure supplémentaire pourrait s’en suivre;
  • Éviter de trop étirer les muscles faibles, spécialement ceux impliqués dans le maintien postural, tel le cou et le dos.


Facteurs de risque

Différents facteurs de risque pouvant conduire à des blessures dues à la pratique d’un instrument de musique ont été identifiées par des chercheurs :

  • Certains traits psychologiques et de comportement, telle l’attitude no pain, no gain (sans douleur, pas de bénéfice);
  • Une augmentation soudaine dans le temps de répétition;
  • Un changement de répertoire, d’enseignant ou d’instrument;
  • Posséder peu d’expérience dans la pratique d’un instrument donné;
  • Un manque de répétition régulière;
  • Le stress;
  • L’anxiété de performance.


De plus, il semble que de jouer un instrument à clavier puisse également être considéré comme un facteur de risque. En effet, ceux qui pratiqueraient un instrument à clavier (de même que les cordistes) seraient davantage susceptibles de contracter une blessure que les autres instrumentistes.


Recommandations d’experts pour éviter des blessures

  • Connaître les facteurs de risque;
  • Procéder à des échauffements physiques et musicaux;
  • Prendre des pauses fréquemment;
  • Veiller au bon alignement de la posture et de la colonne vertébrale;
  • Veiller à l’économie de mouvement
  • Prendre conscience des mouvements effectués;
  • Adopter une position neutre des articulations;
  • Avoir des muscles forts et souples;
  • Connaître les bases de l’anatomie;
  • Procéder à des étirements;
  • Gérer son stress adéquatement;
  • Procéder à des répétitions « cognitives » ou à de la visualisation kinesthésique.

 

Stratégies d'enseignement

  • Comparer la pratique d'un instrument de musique à celle d'un sport
  • S'informer sur les blessures antérieures de l'élève
  • S'informer régulièrement du niveau de confort physique ressenti par l'élève lors de ses répétitions
  • Élaborer, avec l'élève, un modèle de répétition qui intègre :
    • des limites de temps de répétition (en fonction de son endurance et de son niveau de confort physique au piano)
    • des pauses
    • une alternance entre les éléments à travailler (en fonction du niveau de stress physique que chacun de ces éléments peut engendrer)
  • En cas de douleur persistante, diminuer le stress physique que subit la région éprouvée en modifant le modèle de répétition et référer rapidement l'élève à un médecin spécialisé en médecine sportive, un physiothérapeute oeuvrant dans le domaine du sport ou un eutoniste : cette douleur pourrait être un symptôme ou un signe avant-coureur d'une blessure qui pourrait conduire à l'arrêt de la pratique pianistique pour votre élève âgé.

 

Ressources

 

Lecture et enregistrement vidéo suggérés

  • Accorder le corps à la musique (1992) (DVD) : contacter Mme Ursula Stuber si intéressé ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
  • Mathieu, M.-C. (2004). Gestes et postures du musicien : réconcilier le corps et l'instrument. (France) : Format.


Bibliographie

Bulstrode, C. J., & Swales, C. (2007). The musculoskeletal system at a glance. (M. Mass, Éd.) Oxford: Blackwell Pub.

Figuers, C. C. (2005). Soft tissue care : Flexibility, stretching, and massage. Dans K. P. Speer (Éd.), Injury Prevention and Rehabilitation for Active Older Adults (pp. 59-70). Champaign: Human Kinetics.

Mathieu, M.-C. (2004). Gestes et postures du musicien : réconcilier le corps et l'instrument. (France) : Format.

Nantel, A. (2013). Enseignement du piano aux personnes âgées autonomes (65 à 79 ans) : élaboration d’un guide pédagogique web. (Thèse de doctorat). Québec : Université Laval.

Rardin, A. (2007). The effects of an injury prevention intervention on playing-related pain, tension, and attitudes in the high school string orchestra classroom (Mémoire de maîtrise). Récupéré via la base de données ProQuest Dissertations and Theses. (UMI No.3291813 ).

Singh, H. (2005). Senescent changes in the human musculoskeletal system. Dans K. P. Speer (Éd.), Injury Prevention and Rehabilitation for Active Older Adults (pp. 3-18). Champaign: Human Kinetics.

Stuber, U., Brown, I. et Giguère, M. (1992). Accorder le corps à la musique (enregistrement vidéo). Université Laval.

Whiting, W. C., & Rugg, S. (2006). Dynatomy : Dynamic human anatomy. Champaign: Human Kinetics. 

Vous êtes ici : Accueil Psychomotrices Douleurs et blessures